Bracelet Medical, Bouton d’urgence et Système d’alarme pour personnes âgées

Systeme Alarme pour personne agees

 

Toutes les années, des milliers de chutes se produisent chez les aînés canadiens. Malheureusement, un pourcentage plus élevé de femmes se blessent à la suite de ces accidents, les dames âgées d’au-dessus de 80 ans vivant en solitaire avec des revenus inférieurs à 15 000 $ étant les plus susceptibles. Au Canada, les aînés (d’au moins 65 ans) chutent plus de 180 000 fois avec lésions par année. Toutes ces statistiques sont de « l’Agence de santé publique du Canada » dans son rapport sur les chutes des aînés au Canada.

Les incidents de chutes chez les personnes âgées prolongent la durée d’hospitalisation de l’ordre de 40 % à comparer à toute autre blessure. Une donnée déplorable nous apprend que les aînés tombent près de la moitié du temps à leur domicile ou à proximité.

Avec l’âge, une augmentation du taux de chute avec lésion se traduit de cette façon :

  • Les personnes âgées entre 65 et 69 ans = 35 %
  • Les personnes âgées au-dessus de 80 ans = 76 %

Sans vouloir vous affoler, plus de 7 000 personnes âgées ont perdu la vie suite à une chute entre 1997 et 2002. Notre société est sans cesse vieillissante et la proportion des aînés parmi nous augmente. Protégeons-les des préoccupations liées au danger de vivre seul. Les chutes ne sont pas qu’une perte de capacité de se tenir debout ou l’habileté de maintenir son équilibre pour une personne âgée. Plusieurs facteurs peuvent entraîner ces accidents, dont leur état de santé, leur milieu de vie, leur comportement, leurs conditions de vie et les ressources d’aide dont ils disposent.

Vieillir provoque une perte d’autonomie et celle-ci devient une source d’insécurité pour les aînés et leurs familles. Heureusement, de nos jours, il existe des moyens de préserver la sécurité des personnes âgées avec des bracelets d’alarme ou des boutons de panique. Ayons l’esprit tranquille avec ces engins ! Améliorons la qualité de vie de nos aînés avec ces outils efficaces. Mais comment fonctionnent-ils ?

L’installation d’un bouton de panique permet d’une pression du doigt d’entrer en communication avec une centrale de surveillance pour demander directement de l’aide. Quand une chute, un incident angoissant, un malaise ou un moment de désorientation affecte l’individu, les secours ne sont pas loin. C’est la même technologie empruntée par les entreprises pour prévenir les cambriolages ou par les institutions psychiatriques et médicales pour alerter les spécialistes d’un ennui soudain.

Notre plateforme se veut un outil gratuit de magasinage pour l’ensemble de la population québécoise. En remplissant le formulaire sur cette page, un ensemble d’experts en sécurité (nos partenaires) vont vous faire des propositions basées sur vos exigences.

Notre équipe choisira les 3 meilleures soumissions pour vous les acheminer, et ce, sans engagement. Économisez aujourd’hui !

Comment chasser l’angoisse grâce à un système de sécurité pour personnes âgées ?

Le bouton d’urgence relie les aînés avec une centrale de télésurveillance qui emploie des gens formés sur les situations d’urgence. Des bracelets (ou pendentifs dépendamment des goûts) de sécurité donnent l’alerte quand le bouton sur le dispositif est appuyé. Le bracelet augmente l’accessibilité à l’appareil, surtout pour les personnes à mobilité réduite ou ayant un handicap. La préservation de l’autonomie est essentielle pour tous. Ces bracelets d’urgence comprennent dans certains cas un détecteur de chutes, qui perçoit automatiquement un mouvement soudain.

La centrale de télésurveillance opère 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Qu’il y ait un moment de désorientation, un danger ou un malaise, il n’y a qu’une préoccupation à voir, celle de pousser sur votre bouton de panique. La communication s’effectue sans tarder et si vous avez besoin de secours, ils seront envoyés. Différents types de boutons d’alerte médicale se trouvent. Vous verrez souvent des bracelets de poignets colorés, des pinces à ceinture, des boutons à ajouter à votre porte-clefs ou le plus usuel qui se porte autour du cou (un pendentif). L’étanchéité de la plupart des modèles de bouton de sécurité vous permettent de prendre votre douche ou votre bain sans l’enlever. Les fausses alertes sont prévenues en encastrant les boutons dans les appareils : il ne faudrait pas les enfoncer accidentellement. Certains types de boutons d’urgence pour personne âgée demandent de maintenir le contact au moins deux secondes pour s’activer, d’autres ont deux boutons. Dans ce cas, il faut appuyer en tandem pour déclencher l’alerte.

Vous saurez que le bouton panique est en fonction quand la lumière (DEL) s’active.

 

Voici les étapes qui définissent le fonctionnement d’un bouton de panique.

Le fonctionnement de ce système se veut le plus simple possible tout en gardant une grande efficacité. Voici les étapes du mécanisme de secours :

  1. La situation
  • Un malaise vous surprend
  • Vous êtes désorienté
  • Une menace se présente
  • Vous chutez
  1. La réaction
  • Vous appuyez sur le bouton
  • En chutant, le détecteur de chutes s’active*
  1. Un temps d’environ vingt secondes
  2. La communication
  • Si vous pouvez parler, un agent vous assistera sans devoir utiliser votre téléphone.**
  • Si vous ne pouvez parler, des secours seront envoyés automatiquement.**

*dans le cas que l’appareil détecte une chute, le signal d’alerte est envoyé machinalement. Si vous êtes inconscient ou pris par un malaise puissant, les secours viendront quand même.

**Des appels à vos contacts préétablis (votre famille, vos proches, des voisins ou les services paramédicaux) sont aussi faits. Au moment de votre souscription au service, vous aurez décidé des gens à alerter et de la priorité des appels.

 

Quels sont les types de boutons de panique ?

En premier lieu, il faut savoir différencier deux grandes catégories de boutons de panique : les dispositifs filaires et les appareils sans-fil.

Le bouton de panique filaire va normalement être :

  • Fixé au mur
  • Attaché à une surface statique
  • Immobilisé dans un boîtier

Le bouton de panique sans-fil va posséder les traits d’un bijou ou d’un accessoire et sera mobile (porté par la personne) de cette façon :

  • Passé au poignet en tant que bracelet d’urgence
  • Ajouté à votre porte-clefs donc probablement dans votre poche ou sac à main
  • Enfilé comme un collier (en forme de pendentif) au cou
  • Transporté à la ceinture grâce à une pince tout usage

 

Quelles sont les caractéristiques de tous les boutons de panique ?

Votre bouton de panique, qu’il soit en forme ce bracelet d’urgence, de pendentif de sécurité ou encore fixe au mur aura toujours certaines caractéristiques qui sont communes à ce type de produit :

  • Aussitôt que la transmission du signal est effectuée, un voyant DEL s’allume en son sein.
  • Le signal émis par votre bouton de panique / bracelet d’urgence / pendentif de sécurité a une portée d’au moins 100 pieds (30 mètres). Certains modèles sont captés jusqu’à 600 pieds (182 mètres).
  • Portez votre dispositif dans le bain et sous la douche sans crainte : le bouton de panique peut être plongé sous 1 mètre d’eau (3 pieds) sans affecter son mécanisme. Puisque ces endroits sont des lieux risqués, l’utilisation du bouton de panique durant ces activités est même fortement conseillée.
  • Dans le cas d’une panne électrique, votre bouton de panique / bracelet d’urgence / pendentif de sécurité comporte une pile au lithium vous offrant une autonomie d’environ une journée complète.
  • Vous ne furèterez pas longtemps pour retrouver le bouton, et ce, même dans la noirceur. Le bouton est clair et toujours visible.

 

Les systèmes d’alarme personnels pour personnes âgées et le nombre de boutons

Pour assurer une meilleure sécurité, les boutons de panique viennent parfois avec 1 bouton, 2 boutons et même 4 boutons. Ces différences permettent de contrôler plus aisément les fonctions du dispositif. Voici les avantages et les nuances entre chacun des types :

Le bouton de panique à UN bouton

Ce système d’urgence personnel n’a qu’un seul bouton à enfoncer pour simplifier sa manipulation. Si votre dextérité est compromise par une blessure, l’arthrite ou un malaise qui vous affaiblit, vous n’aurez aucun problème à activer votre signal de détresse en cas d’urgence.

Afin de prévenir les fausses alertes, voici les précautions mises en place :

  • Une pression d’au moins 2 secondes doit être maintenue pour que l’alerte médicale soit envoyée.
  • Le bouton pressoir de votre système de sécurité personnel est encaissé au sein du boîtier pour éviter l’assistance inutile

 

Le bouton d’alarme SOS à DEUX boutons

Équipé de deux boutons à pression de couleurs pâles bien visibles, cet appareil a une activation distincte : appuyez en chœur sur les 2 boutons pour 2 secondes afin de transmettre un signal de détresse. Cette option peut s’avérer préférable pour empêcher toutes les instances de fausses alarmes.

 

 Le bouton d’alarme pour personnes âgées à QUATRE boutons

Si vous faites installer un système de sécurité résidentiel, l’option de ce bouton de panique est un ajout. Votre dispositif ressemble alors à un porte-clefs. Il se programme pour activer ou désactiver votre système de sécurité à distance. Ces appareils viennent en une panoplie de couleurs diverses (chaque bouton est identifiable) et une structure  variée de positionnement des boutons : optez pour une disposition en paire ou en colonne.

Comment mettre en marche la fonction d’urgence du bouton de panique à 4 boutons ?

  • Appuyez sur le bouton d’alerte médicale d’urgence 3 secondes pour alerter le centre de surveillance sur-le-champ.
  • Le voyant DEL s’allumera pour confirmer la réception de votre appel de détresse. Un signal sonore confirmera aussi votre requête.
  • La centrale de surveillance acheminera votre requête au service d’urgence le plus approprié.

 

Un bouton de panique va prévenir quels dangers en entreprise ?

En faisant installer un bouton d’alarme personnel non loin d’une sortie de secours, il pourrait vous permettre d’envoyer un signal de détresse dans ces cas :

  • S’il y a incendie
  • S’il y a un endroit clos dans lequel peut s’enfermer un employé (chambre froide, entrepôt de produits chimiques)
  • S’il y a une fumée nocive
  • S’il y a danger d’explosion (gaz, huile, etc.)
  • S’il y a déversement de contaminants ou de substance hasardeuse
  • S’il y a un écart soudain de température dans une usine

 

En milieu commercial, à quoi sert un bouton de panique ?

Il est recommandé de faire l’installation d’un bouton de panique indécelable dans un commerce (le bruit peut provoquer un réflexe d’affolement de la part d’un cambrioleur). Ce type de système d’alarme furtif alerte les autorités directement sans déranger les clients (si vous préférez que cela contacte des membres de votre personnel, cela est possible aussi). Indiquez à tous vos employés son emplacement. L’endroit devrait être discret comme dissimulé sous un comptoir ou à côté d’un appareil de chauffage. Habituellement, il sera à proximité d’un lieu où l’argent sera transigé pour prévenir un hold-up. Dans quelques types d’entreprises, le bouton de panique peut avoir la forme d’une cordelette ou d’une pédale. On retrouve les boutons de panique très souvent dans :

  • Les accommodations
  • Les institutions financières
  • Les bureaux gouvernementaux
  • Les palais de justice
  • Les bureaux de change
  • Les pharmacies
  • Les établissements de santé (hôpital, cliniques, etc.)
  • Les restaurants
  • Certains commerces de détail

 

Mesures préventives contre les chutes : les étapes avec bouton de panique

Plusieurs personnes sont à risque de tomber dont nos aînés. Ces chutes peuvent blesser les victimes, surtout lors d’un choc violent sur le pavé ou un plancher dur. Quelques mesures de sécurité sont à garder en tête quand cela vous arrive. Si vous êtes capable de vous relever, suivez ces étapes en ordre avant de vous redresser :

  1. Respirez normalement jusqu’à temps que ayez repris votre souffle.
  2. Prenez le temps d’analyser votre état. Êtes-vous blessé ? Si oui, à quel endroit ?
  3. Tournez-vous sur le côté lentement
  4. Fléchissez votre jambe du dessus afin de prendre un appui
  5. Glissez-vous en direction d’un objet stable qui pourra supporter votre poids (comptoir de cuisine, chaise, etc.)
  6. Mettez-vous à genoux et saisissez fermement le meuble
  7. À l’aide de votre jambe la plus forte et de vos bras, soulevez-vous tranquillement
  8. Trouvez l’endroit le plus près pour vous asseoir. Si vous vous sentez débalancé, attendez d’être stable avant d’y aller.

Si vous n’êtes pas en mesure de reprendre vos pieds, suivez ces étapes :

  1. Activez votre bracelet pour personnes âgées ou votre pendentif en appuyant sur votre bouton de panique pour signaler votre état
  2. Quelques secondes plus tard, un agent de la centrale de surveillance vous viendra en aide
  3. Décrivez bien votre situation à l’agent qui décidera des secours à alerter
  4. Tentez de prendre une position la plus confortable pour attendre l’aide
  5. Si vous avez la possibilité de vous couvrir ou de maintenir votre tête à l’aide d’un coussin, faites-le

 

COMPARER 3 BOUTONS DE PANIQUE

SANS ENGAGEMENT !

  • Caractéristiques recherchées sur le bouton de panique ?

En cliquant sur Obtenez vos 3 soumissions, j’accepte les termes et conditions

 
 

À quoi sert un détecteur de chutes : les appareils d’urgence expliqués

Les appareils d’urgence détecteurs de chutes sont reliés à des lignes téléphoniques traditionnelles. Leur premier attrait reste une communication à deux sens (bidirectionnelle) avec :

  • des agents d’expérience formés dans les situations de crises
  • vos contacts (habituellement un membre de votre famille ou de votre entourage)

Advenant une chute de votre part et l’impossibilité d’activer le bouton, le détecteur de chutes contactera automatiquement la centrale de surveillance qui réagira adéquatement à votre situation. L’assistance ne sera jamais loin ! Puisque cette fonctionnalité (le détecteur de chutes) est intégrée normalement dans votre bouton de panique, prolongez votre indépendance au sein de votre logement avant l’inévitable déménagement en résidence. Vivez avec la conscience tranquille et rassurez vos proches du même coup, puisque dans tous les cas, un bouton d’appel intelligent préviendra les autorités en situation de détresse.

Un système audio bidirectionnel intégré à votre téléphone mobile peut ajouter un réconfort supplémentaire (optionnel). Les bruits captés par l’appareil permettent une meilleure compréhension de votre condition et des circonstances de votre urgence.

 

Comment fonctionne un détecteur de chutes ?

Cet appareil sophistiqué se porte habituellement autour du cou (il peut aussi être intégré dans une variété d’accessoires) et a une portée de 600 pieds (approximativement 182 mètres). Pour vous donner une idée de cette distance, imaginez presque deux fois la longueur d’un terrain de football canadien (100,54 mètres). Les ondes traversent aussi jusqu’à 3 pieds (1 mètre) d’eau (l’équipement est à l’épreuve de l’eau).

Doté d’un haut-parleur vous permettant d’entrer en contact avec la centrale de surveillance 24 heures par 24, 365 jours par année, l’appareil vous protège, peu importe votre position. Le pendentif d’urgence détectera toute chute et la signalera tout de suite si vous en êtes incapable.

 

Qu’est-ce qui nécessite l’installation d’un bouton d’appel d’urgence ?

Vous vous demandez peut-être qui a recours le plus souvent aux boutons de panique. Bien des gens profitent de la sécurité personnelle que leur apporte une protection individuelle. La vulnérabilité d’une déficience intellectuelle ou d’un handicap physique (qu’il soit temporaire ou permanent) peut contraindre certaines personnes à  se munir d’un bouton d’appel d’urgence.

Voici une liste de ces personnes bénéficiant de ce support :

  • Les travailleurs exerçant un métier à haut risque et qui sont abandonnés à eux-mêmes durant de longs moments (des camionneurs, des pêcheurs, des laboureurs, etc.)
  • Des individus qui doivent se rendre à la maison ou à leur véhicule dans la noirceur
  • Les femmes enceintes qui angoissent pour la santé de leur bébé
  • Les habitants d’une région ou d’un secteur à risque (près d’une rivière qui déborde souvent, un quartier malfamé, une maison éloignée de tout, etc.)
  • Des sportifs s’entraînant en isolation (les alpinistes, les joggers, etc.)
  • Des aînés qui sont en perte graduelle d’autonomie

 

Des maladies et des handicaps physiques forcent parfois l’installation du bouton de panique ?

Certains syndromes ou handicaps physiques rendent l’installation d’un bouton de panique obligatoire. Parmi ceux-ci, la maladie d’Alzheimer arrive en tête de liste. Étant dégénérative et affectant la mémoire et la pensée, certaines tâches journalières peuvent devenir difficiles, comme se vêtir ou se nettoyer. Advenant une chute ou un moment de désorientation, l’individu pourra appuyer sur le bouton de son bracelet d’urgence pour envoyer un signal de détresse.

Voici quelques autres exemples :

  • Suite à un accident vasculaire cérébral (AVC), quelques personnes ont des chances de se blesser et cette vulnérabilité est inquiétante. Un bracelet de sécurité est conseillé.
  • Un syndrome post-traumatique se développe chez certains individus suite à la participation dans un accident mortel ou la perte d’un être cher. Le bracelet avec bouton de panique peut fournir de l’aide des proches quand le poids devient trop lourd.
  • Quelques handicaps physiques comme la perte d’un membre, la dystrophie musculaire ou la perte d’audition nécessitent aussi le réconfort d’un bouton d’appel d’urgence.
  • Un problème affectant la vision, comme les cataractes, nuit aux tâches quotidiennes. Un bracelet d’urgence va prévenir ces moments où il aura chutes.
  • L’assurance qu’apporte un bracelet d’alerte pour une personne seule qui est prise par des crises de panique (troubles anxieux) va apaiser parfois son état.
  • Les personnes souffrant d’épilepsie, un bracelet de secours permettra d’appeler de l’aide quand elles sentiront une crise s’en venir.
  • Des gens en proie avec des déficiences psychiques comme la schizophrénie ou les autistes peuvent appuyer sur le bouton de panique sur leur bracelet d’alarme médical en situation de crises.
  • Si vous êtes confiné à un fauteuil roulant, un bracelet d’alerte médicale est pratique quand survient un accident ou une chute.

 

Apprendre ce qu’est un service de télésurveillance

De nos jours, des centrales de télésurveillance assurent la sécurité des résidents partout au pays en diagnostiquant les situations d’urgence. Elles alertent les services ambulanciers, les forces de l’ordre ou même vos proches selon vos exigences.

 

À quoi sert un service de télésurveillance ?

Un système de télésurveillance est relié à une centrale de surveillance 24 heures sur 24 et 365 jours par année. Des agents formés pour tous les types d’urgence viennent en aide aux personnes en difficulté grâce à un système téléphonique à haut-parleur qui permet une communication directe dans les deux sens (bidirectionnelle). Des émetteurs portatifs tels, un bracelet d’alerte médical ou un pendentif de sécurité activent le signal de détresse.

Les agents de la centrale de surveillance peuvent alerter en tout temps les services d’urgence ou vos contacts pour assurer votre sécurité.

Comment se faire rembourser son système de télésurveillance ?

Si  vous avez 70 ans et plus, vérifiez bien votre admissibilité au crédit d’impôt pour maintien à domicile des aînés. Le taux du crédit d’impôt est de 35 % des dépenses admissibles en 2017 (ces données sont prises sur le site du gouvernement du Québec en date du 6 octobre 2017 et sont sujets à changement).

  1. Si la personne âgée réside en immeuble de logements, il a droit à 5 % du loyer jusqu’à une concurrence d’un loyer total de 600,00 $ mensuellement.

Exemple : si votre loyer vous coûte 850,00 $, vous n’avez droit qu’à 5 % de 600,00 $. Donc 30,00 $. Il faut ensuite calculer 35 % de ce montant : 35 % de 30,00 $ = 10,50 $.

  1. Si la personne âgée réside en résidence privée pour les aînés et habite seule ou avec une personne âgée de moins de 70 ans, elle a droit à 75 % du loyer si elle n’est pas autonome (sinon, c’est 65 %). Voir les services mentionnés dans l’annexe du bail.

Exemple : si votre loyer en résidence privée pour les aînés vous coûte 1 200,00 $ par mois et vous habitez seul et n’êtes pas autonome, vous calculez cela ainsi : 75 % de 600,00 $ = 450,00 $. Il faut ensuite calculer 35 % de ce montant : 35 % de 450,00 $ = 157,50 $.

  1. Si la personne âgée réside en résidence privée pour les aînés et habite en couple avec une personne âgée de plus que 70 ans, elle a droit à 80 % du loyer si une des deux n’est pas autonome (sinon, c’est 70 %). Voir les services mentionnés dans l’annexe du bail.

Exemple : si votre loyer en résidence privée pour les aînés vous coûte 1 350,00 $ par mois et vous habitez en couple et n’êtes pas autonome, vous calculez cela ainsi : 80 % de 600,00 $ = 480,00 $. Il faut ensuite calculer 35 % de ce montant : 35 % de 450,00 $ = 168,00 $.

Les services d’aide à la personne qui facilitent le maintien à domicile comme :

  • Les soins infirmiers
  • Les services de préparation de vos repas
  • Les soins d’hygiène
  • Depuis 2013, le service de télésurveillance

 

Ajoutez un système d’alerte médical comportant un pendentif bidirectionnel

Un bouton de panique intégré à un pendentif à communication bidirectionnelle va plaire aux gens habitant des logements plus vastes. En sachant que la conversation peut se faire à l’aide du dispositif attaché à leur cou, certaines personnes seront rassurées de ne pas devoir élever la voix pour se faire comprendre. Étanche et pouvant vous suivre dans la douche et le bain, ce pendentif d’urgence va normalement fonctionner jusqu’à 600 pieds (182 mètres) de l’appareil statique.

 

Qu’est-ce qu’un appareil d’urgence branché sur un réseau cellulaire ?

Dans l’éventualité que vous ne possédiez pas de ligne filaire, certains boutons de panique se branchent simplement dans une prise électrique pour créer le lier avec la centrale de surveillance. La communication à deux sens (bidirectionnelle) est établie avec les agents professionnels ou les membres de votre famille que vous aurez choisis. Sélectionnez ce que vous préférez entre un bracelet d’alerte médical et un pendentif d’urgence.

 

Les grandes questions concernant les boutons de panique

Avant d’ajouter un appareil qui nous est étranger dans notre vie quotidienne, il est complètement normal d’avoir des interrogations. Afin de bien vous informer sur tous les détails concernant les boutons d’urgence pour les personnes âgées, traitons de long et en large du sujet.

 

Faut-il signer un contrat de service pour un bouton de panique ?

Que ce soit pour un bouton d’urgence ou un bracelet d’alarme, ces ententes écrites peuvent sécuriser, mais elles comportent des complications et une nomenclature hors du commun. Que signifient toutes ces clauses légales ? Avant d’apposer votre signature à un accord de responsabilité, exigez de voir tous les détails, tous les frais et toutes les obligations de la part de la compagnie de sécurité sur papier. Bon nombre d’entreprises qui louent ou vendent des boutons de panique vont vous demander d’entériner une entente. Prenez le temps d’analyser les conditions et de recevoir au préalable des conseils d’un expert en cas de confusion.

 

Les coûts vont-ils augmenter après quelques mois ?

Le prix mensuel que vous paierez sera fixe pour la période que dure votre contrat. Si tel n’est pas le cas, passez votre chemin. Les propositions temporaires qui peuvent fluctuer VONT augmenter leur prix à coup sûr. En étudiant les clauses offertes par chaque compagnie, vous remarquerez les avantages financiers de choisir une entente à long terme. Si l’agent vous propose une entente floue à court terme avec un tarif avantageux, sentez l’anguille sous roche.

 

Y a-t-il des frais d’activation à un forfait de télésurveillance pour personnes âgées ?

Cela fait longtemps que les entreprises procèdent avec la promesse d’un prix concurrentiel pour ensuite ajouter sur la première facture des frais dits « d’activation » ou des frais « administratifs ». Certaines compagnies de télésurveillance semblent vous faire épargner de prime abord en présentant des offres appétissantes aux personnes âgées. Au moment de payer leur facture initiale, les pauvres clients, maintenant sous une obligation de 3 ans de contrat, remarquent des frais d’activations importants.

Pour prévenir ce type de frais caché, informez-vous auprès de l’agent du total mensuel que vous aurez réellement à payer pour le système de votre choix.

 

L’équipement d’un système de protection personnel est-il garanti ?

Ces boutons de panique et ces bracelets de sécurité sont-ils garantis s’il y a bris ? La durabilité de ces appareils varie selon leur qualité, les matériaux utilisés lors de leur assemblage. Comment savoir s’ils sont fiables ? Il est impératif de connaître jusqu’à quelle limite s’étend la garantie qui fait partie de votre entente de service.

En vérifiant les propositions que vous montre l’agent, soyez attentif à la mention d’une garantie de la part du fabricant ou du moins de la part du commerce de sécurité avec qui vous faites affaire. S’il devient vague et évite le sujet, méfiez-vous. Bien que des appareils semblent en ordre ou présentent un aspect extérieur moderne, ils peuvent être fragiles.

Même si l’engin est le meilleur du marché, il n’est pas complètement à l’abri d’un défaut de fabrication, d’un problème de fil ou d’un bogue. Nul besoin de vous dire qu’en absence d’une bonne garantie, des frais de réparation sur des appareils aussi sophistiqués vont vous coûter les yeux de la tête.

 

Lors d’une panne électrique, les bracelets médicaux stoppent-ils ?

Est-ce un type de dispositif qui s’éteint avec tout problème électrique ? Non, heureusement. Ces appareils poursuivent leur fonction d’urgence grâce à des piles qui prennent le relais advenant une panne de courant. Pour en être assuré au moment de votre achat, informez-vous auprès du professionnel en sécurité à qui vous vous adressez. Ces piles de lithium qui alimentent les systèmes d’urgence comme les boutons de panique ou les bracelets avec détecteur de chutes ont des durées de vie entre 4 et 5 ans. S’il n’y a pas d’indicateur de niveau, prenez le temps de vérifier l’état des piles pour les faire remplacer sans attendre.

Puisque vous ne pouvez pas être séparé d’une communication immédiate avec le centre de surveillance, gardez votre bouton d’urgence / bracelet médical / pendentif d’alarme à portée, même au cours d’une tempête électrique, un ouragan ou une averse importante de neige.

 

Qui seront vos contacts alertés par votre bouton de panique ?

En appuyant sur votre bouton de panique, vous entrez en contact avec une centrale de surveillance. Ce n’est pas tout. Ce dispositif « intelligent » va préciser le caractère de votre urgence pour contacter les secours les plus adéquats. Voici une courte liste de choix habituels :

  • Le service de police de votre secteur
  • Les agents de sécurité de votre bloc appartement / résidence
  • Le service ambulancier
  • Le personnel médical en fonction
  • Le ou les membres de votre famille faisant partie de votre liste de contacts
  • Quiconque vous aurez autorisé préalablement

 

Quels sont les coûts pour la location d’un bouton de panique ?

Si vous payez déjà pour un forfait de système de sécurité, l’ajout d’un bouton de panique ne vous coûtera qu’entre 10,00 $ et 12,00 $ de plus par mois. Si votre système d’alarme est relié à une centrale de télésurveillance, l’installation se fait rapidement et aisément.

Ces données tirées en 2017 sont à titre d’exemple et ne doivent pas être considérées des prix officiels.

Si vous ne possédez pas un système de sécurité, le bouton de panique n’est vraiment pas onéreux. Il n’est pas rare de trouver des forfaits vous offrant un bouton d’urgence bidirectionnelle avec alerte médicale pour aussi peu que 35,00 $ par mois avec vos premiers quatre mois sans frais.

Un autre type de bouton de panique (d’une compagnie différente) offrant près de 1000 pieds (environ 300 mètres) d’autonomie avec un détecteur de chutes avec alerte médicale se trouve à 40,00 $ mensuellement. Par contre, il faut débourser 250,00 $ + 120,00 $ pour l’équipement, 100,00 $ pour l’activation. Économisez 5,00 $ par mois en prépayant un an d’avance.

Pour dénicher les meilleures offres du moment, demandez notre aide (elle est gratuite) à l’aide du formulaire sur cette page. Notre vaste réseau de partenaires experts en sécurité vous aidera à économiser sur vos besoins en boutons de panique.

 

Trouvez les meilleures offres  de boutons de panique à partir de cette plateforme

Notre réseau de partenaires comporte les meilleures entreprises en sécurité du Québec. À « Soumissions Protection », nous nous engageons à vous mettre en lien avec elles pour que des offres concurrentielles vous donnent des choix. De nos jours, il devient de plus en plus important de magasiner.

À l’aide de notre plateforme gratuite, vous économiserez en comparant les différentes compagnies entre elles. Vous n’avez qu’à remplir le formulaire sur cette page afin de commencer un processus rapide et fiable. Tout est sans engagement. Notre équipe recevra les propositions des compagnies de sécurité et vous acheminera les 3 meilleures soumissions.

Épargnez grandement en faisant confiance à « Soumissions Protection ».

COMPARER 3 BOUTONS DE PANIQUE

SANS ENGAGEMENT !

  • Caractéristiques recherchées sur le bouton de panique ?

En cliquant sur Obtenez vos 3 soumissions, j’accepte les termes et conditions

No Replies to "Bracelet Medical, Bouton d'urgence et Système d'alarme pour personnes âgées"