Guide pour choisir votre système d’alarme antivol résidentiel: prix et conseils

Les cambriolages sont plus fréquents au Québec toutes proportions gardées qu’ailleurs au Canada. Durant la période estivale, les soirs de week-end, ils sont notamment à redouter, alors que le reste de l’année ils ont tendance à se produire le jour, lorsque les gens sont au travail. Doter sa maison d’un système de sécurité complet, du moins d’un système d’alarme antivol, s’avère par conséquent drôlement pertinent. Mais il importe d’acheter un système d’alarme performant, fiable et adapté.

Recevez gratuitement 3 soumissions pour l’achat ou l’entretien de votre système de sécurité

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Comment choisir le bon système d’alarme ou système de sécurité?

Comment choisir votre système d'alarme antivolLes compagnies de sécurité offrent une panoplie de formules, dispositifs et services. Tous les produits ne se valent pas, et il faut bien sûr considérer vos besoins et votre budget. Dans bien des cas, une simple alarme résidentielle (sirène) est efficace pour dissuader les voleurs, car une bonne alarme anti-intrusion s’entend jusqu’à un kilomètre à la ronde. Cela dit, tant qu’à investir dans un système de protection contre les cambriolages, il est préférable que ce dernier soit relié à une centrale de surveillance. Les coûts supplémentaires ne sont pas excessifs, certains services débutent à 10-15 $ par mois, et beaucoup de compagnies d’assurance offrent des rabais quand la résidence est surveillée par une centrale certifiée.

 

Une vaste gamme de systèmes d’alarme antivol parmi lesquels choisir

C’est encore et toujours par la porte d’entrée, avant ou arrière, que les voleurs ont le plus tendance à s’introduire dans les résidences, profitant de serrures négligées ou bon marché. Il est donc clair qu’un système d’alarme contre le vol doit comprendre un détecteur d’ouverture installé sur les portes. Il faut également penser aux détecteurs de bris de vitre, car les cambrioleurs pensent aussi à entrer par les fenêtres. Ces détecteurs muraux ou fixés au plafond captent les vibrations sonores qui résultent de la rupture du verre. Comme il est aussi possible de s’introduire par le toit, par exemple en forçant les puits de lumière, ou par le garage attenant à la maison, des détecteurs de mouvement sont très pertinents. Vérifiez que ces détecteurs volumétriques (généralement à infrarouge) soient installés de manière à ce qu’ils balaient tous les espaces ouverts sur chaque étage. Des caméras, des microphones et des radars sont aussi vendus pour protéger les domiciles, commerces et bureaux.

 

Comment choisir le système d’alarme pour votre maison? Facteurs à considérer

Filaire ou sans-fil? On l’a vu, un système d’alarme peut lui-même être surveillé en étant relié à une centrale. Dès qu’un dispositif de sécurité déclenche l’alarme, un signal est aussitôt envoyé à cette centrale. La communication est acheminée par une ligne téléphonique terrestre ou par transmission cellulaire. Des systèmes hybrides sont aussi possibles. Le lien filaire est sécuritaire dans la mesure où il ne peut être piraté; mais des fils, ça se coupe! Le lien cellulaire, pour sa part, est compatible avec le service de téléphonie IP et il permet de faire des économies à l’installation, car celle-ci est simplifiée (pas de fils dans les murs). Le système est en outre flexible, des composantes peuvent y être ajoutées facilement. Mais il coûte plus cher à l’achat (200 $ à 500 $ de plus) et les mensualités de télésurveillance sont majorées de 5 à 10 $.

Animaux domestiques. Si vous avez des animaux à la maison et qu’ils sont de la taille d’un gros labrador ou tout près, oubliez les détecteurs de mouvement volumétrique, car ils risquent de déclencher l’alarme. Allez-y plutôt avec l’installation ciblée de plusieurs détecteurs périmétriques.
Des soumissions de prix. Plus vous obtenez de soumissions, mieux vous serez en mesure de faire un choix éclairé. Il n’est pas du tout nécessaire qu’un représentant de l’entreprise de sécurité se rende chez vous (où il peut être insistant et vouloir vous vendre un système d’alarme à tout prix). Une bonne marche à suivre est de demander trois soumissions par courriel ou par téléphone.

Achat ou location? Un peu comme une voiture, un système antivol pour la maison peut être loué ou acheté. Certains fournisseurs offrent les deux formules, lesquelles sont assez valables et dépendent de votre situation. Si vous envisagez de demeurer longtemps dans votre maison, l’achat est préférable. Il y aura tout de même des frais chaque mois si vous optez pour la surveillance par la centrale. Si vous êtes à loyer, mieux vaut louer, car un bon système d’alarme dans un logement n’est pas nécessairement adéquat dans un autre. En location, les mensualités sont relativement plus élevées.
Parlons garantie. Les systèmes d’alarme loués sont remplacés ou réparés sans frais. Si vous avez fait l’achat d’un système antivol, vous jouissez automatiquement d’une garantie d’un an, qui peut être doublée si vous avez acheté par carte de crédit. Une garantie prolongée, moyennant un montant de 5 à 10 $ / mois, est généralement offerte par les fabricants.

Résiliation de contrat de service. Différents «termes» sont possibles, d’une durée variant d’un an à cinq ans. Si vous voulez faire cesser le service avant la fin du contrat, les frais de résiliation varient tout dépendant de la formule choisie. Attention : si vous avez bénéficié d’une «offre spéciale» au départ, il se peut que le fournisseur vous réclame en partie ce rabais en tenant compte du nombre de mois ou d’année restants.

Exemples de frais mensuels. Difficile d’être précis compte tenu des différentes options possibles. En location ou acheté (paiements étalés), un système de protection contre les cambriolages coûte au Québec entre 10 et 50 $ par mois. Souvent davantage si vous optez pour la garantie prolongée et un relais cellulaire.

Rabais d’assurance. Par contre, une maison bien protégée contre le vol fait baisser le les primes d’assurances habitation. Les assureurs accordent habituellement un rabais à leurs clients. Si vous avez fait installer un système d’alarme plutôt complet (vol, incendie et surveillance par centrale), pour pourriez obtenir une réduction de 30 %.

 

Autres systèmes de sécurité auxquels vous n’avez peut-être pas pensé

Les extincteurs. Les extincteurs ont également évolué d’un point de vue technologique. Les agents et substances d’extinction qu’ils contiennent sont très efficaces pour éteindre les débuts d’incendie. Selon le type de feu (secs, gras, gazeux, de métaux), il est préférable de se servir d’un extincteur plutôt qu’un autre.

L’éclairage d’urgence. Les aires d’évacuation, les sorties d’urgence, les escaliers, etc., deviennent beaucoup plus dissuasifs envers les voleurs, et sécuritaires pour tous, quand ils sont éclairés. Ils existent des dispositifs qui demeurent en marche durant des heures lorsqu’il y a une panne d’électricité… ou un sabotage. Ce sont souvent des phares montés sur un boîtier à toute épreuve ou intégrés à des enseignes reconnaissables (ex. : SORTIE).

La technologie de contrôle des accès. Trois technologies sont disponibles sur le marché pour ce qui est de contrôler davantage les allées et venues, à la maison comme au bureau. Il s’agit du contrôle biométrique, des cartes de sécurité et de l’identification comportementale. Les lecteurs biométriques pour portes d’entrée ou de garage reconnaissent les visages, les mains, les voix, les empreintes digitales. Les cartes de sécurité sont à glisser près de la poignée de porte; elles sont à code ou à puce. L’identification comportementale cible quant à elle la signature cinétique propre à chacun (une gestuelle, un rythme au clavier du système, etc.).

Les clôtures de sécurité. Contrôlables à distance (mise sous tension ou non), très résistantes, les clôtures électrifiées sont fortement dissuasives. Elles émettent au besoin une décharge électrique de 10 000 volts (pendant 400 microsecondes). Le détecteur d’intrusion vous indique du coup où la tentative de franchissement s’est produite. Également dissuasives, les clôtures à ronces artificielles, à fils barbelés ou à obstacles métalliques (pointes, herses) sont très efficaces contre leur escalade.

Le commutateur d’alerte. Pour les personnes plus âgées ou à risque, des systèmes de télésurveillance sont maintenant offerts. Utilisables 24 / 24h, ils peuvent donner l’alerte à distance (si vous êtes mal pris ou surpris par des intrus) grâce à une console de communication et d’un «bouton» intégré à un bracelet que vous portez. Ce commutateur d’urgence permet d’établir une communication audio directe entre vous et la centrale de surveillance.

Les autocollants de sécurité. Que vous ayez ou non un système de sécurité antivol, montrez que vous en possédez un. Les autocollants dans les fenêtres, sur lesquels il est écrit qu’un système d’alarme est en activité, sont assez dissuasifs. De même que les affiches signifiant que le bâtiment est sous la surveillance de caméras ou encore d’un «chien méchant».

 

Des installateurs certifiés pour votre système antivol

Fabricants, vendeurs, installateurs, consultants… sont tous sauf exception des gens qualifiés; ils connaissent très bien le monde des systèmes d’alarme antivol résidentiel. Il est nécessaire toutefois de faire affaire avec des fournisseurs et des installateurs certifiés. Pourquoi? Parce qu’eux seuls ont reçu les certifications et les permis qui comptent, ceux d’organismes indépendants crédibles comme le Bureau de la sécurité privée (BSP), la Régie du bâtiment du Québec (RBQ), la Commission de la construction du Québec (CCQ) ou la CANASA (l’Association canadienne de la sécurité). Ces installateurs ont donc la formation et les qualifications requises. Ils ont du reste toujours respecté les normes et les règlements de leur secteur technique, leur honnêteté a été validée, et ils travaillent pour des entreprises solvables qui n’ont jamais été mêlées de près ou de loin à des affaires illégales ou criminelles.

 

Soumissions Protection : la solution rapide pour comparer les prix des compagnies de sécurité

Soumissions Protection regroupe des installateurs indépendants et des compagnies de sécurité. Notre réseau couvre l’ensemble du Québec. Nous vous offrons ainsi la possibilité d’être en lien avec des experts en systèmes d’alarme, des experts qui pourront répondre à vos besoins de sécurité. Ils s’y connaissent en dispositifs et en systèmes antivol pour maison, mais aussi pour bureaux et commerces. Services, inspection, technologies, domotique, etc.; aucun aspect de la protection résidentiel ne leur échappe. Chacun de ces experts peut d’ailleurs vous faire parvenir une soumission de prix pour le système d’alarme résidentiel (connecté à une centrale de surveillance ou non) qui vous convient. Qu’importe où vous habitez, ce service est gratuit. Faites comme d’autres clients satisfaits, remplissez le formulaire ci-contre ou téléphonez-nous pour avoir vos soumissions.

Recevez gratuitement 3 soumissions pour l’achat ou l’entretien de votre système de sécurité

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

No Replies to "Guide pour choisir votre système d’alarme antivol résidentiel: prix et conseils"